En dehors de ce jeu de mot, notre équipe s’est attachée au remplacement de l’un des turbos défectueux équipant la CC 72064. Pour cela, il a fallu vider le circuit de refroidissement, déposer et lever la toiture, déposer l’échappement pour enfin accéder au turbo. Voici sans tarder les photos de cette session de travail relativement fructueuse.

Le moteur AGO au grand jour sous l’atelier
Le toit côtoie le turbo en attente de montage
L’équipe à cheval sur 3600 poneys.
Le turbo en plein remontage
Une fois le turbo monté et fixé, place au remplissage du circuit d’eau de refroidissement
Le redémarrage est proche et les essais du nouveau turbo vont pouvoir débuter

Les essais se sont déroulés sans aucun problème, tout ronronne comme il se doit. Il nous reste encore un peu de travail avant de retrouver cette locomotive sur les rails français en tête de trains historiques.

#

2 Responses

  1. Bravo pour tout le travail accompli ! Ça fait plaisir de voir qu’une machine aussi emblématique est conservée. Ça me rappelle le bon vieux temps dans le Cantal où l’on croisé autre chose que des X 73500 !
    Bon courage pour la suite, j’ai hâte de la voir circuler.

Répondre à Théo Dunion Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *